Antythese webcomcs101-hmsm

Publié le 05 février 2018 | par Antythese

2

Heavy Metal Sailor Moon

Qui aurait cru lire un jour l’association entre « Sailor Moon » et « Heavy Metal » ?

hmsm01

Ça commence toujours avec un cauchemar…

C’est un peu dans la même veine de « Of Mouse and Mayhem » que nous allons débuter Webcomics101 en 2018. Mais lieu d’être une suite à une série déjà établie, il s’agit ici d’une réimagination d’une œuvre. Reste que cela demeure un projet mis sur pied par une fervente très passionnée du sujet et qui a en plus le talent de raconter une histoire. Ceci est mon petit coup de cœur de 2017; une webcomic que j’ai commencé à suivre qu’à partir de novembre ou même décembre 2017 : Heavy Metal Sailor Moon. Par le titre, on pourrait penser à un mix entre « Heavy Metal », le magasine alternatif / fantaisiste des années quatre-vingt, surtout reconnu pour ne pas avoir d’excuses dans ses présentations parfois violente et à caractère adulte. Mais jumeler le titre à Sailor Moon ? Rassurez-vous : c’est parce que son auteur est aussi une amoureuse de groupe comme Metallica, Judas Priest, etc. Ce qui en fait un mélange… inspirant!

Dans son contexte, l’histoire se passe alors que les belles soldates (« Bishojo senshi » se traduit comme tel) continuent le combat, alors qu’Usagi aurait échoué à la tâche jadis et aurait fui… pour être une serveuse. De princesse sauveuse d’univers à serveuse ? On n’arrête pas le progrès… Mais pour être juste, c’est ainsi pour mieux protéger la princesse des forces du mal. Fidèle au manga original, ce genre de situation ne dure pas longtemps non plus et elle devra revenir dans le feu de l’action pour corriger ses erreurs. Mais pas avant de se faire secourir par ses anciennes amies. On comprend donc qu’Usagi cherchait à fuir son passé, mais ce dernier l’a solidement rattrapé, et ce n’est pas sans conséquence. Dans le procédé, la princesse se fait infecter par un monstre appelé « Youma » (les youmas furent les « soldats des ténèbres » de la reine Beryl dans la première histoire). Il faut donc l’exorciser… avec les paroles d’Until it sleeps de Metallica.

hmsm03

Usagi corrompue par un Youma et Rei qui l’a guéri… sur du Metallica!

Ne riez pas! Son exécution est très magistrale! Voire intense!

Il y a des différences créatives notables de l’œuvre originale. Dans cette vision, Sailor Satan*… heu, Saturn, est la chef des soldates (je refuse d’employer le terme Sailor Scouts, alors que la traduction se veut « les jolies soldates »!), puisque la princesse s’est cachée pour mieux protéger le monde à la suite d’une erreur commise. Vous vous en doutiez, cette cachette fut de courte durée. Conséquemment, à son retour auprès de ses copines, Usagi doit apprendre à non seulement regagner la confiance de ses pairs, mais regagner confiance en elle. À travers cela, Sailor Pluto est absente, Sailor Neptune et Sailor Uranus sont des drônes. Celle-là, je ne me l’explique pas… Aussi, la reconstitution de la destruction du palais de la lune donne tout le sens à l’association heavy metal. On ressent vraiment que c’est une guerre, que des sacrifices doivent être fait pour protéger la princesse de la lune, que celle-ci doit se battre sans la moindre hésitation, parce qu’elle refuse de laisser son peuple derrière, etc.

hmsm02

De princesse de la paix galactique à serveuse… intéressant choix de réorientation de carrière…

Bien qu’elle ne soit qu’une amatrice, nul ne peut nier le talent de celle qui signe cette œuvre sous le pseudonyme de Minerva Fox. Son historie et son approche sont ambitieuses, son art rendrait fier Naoko Takeuchi, soit l’auteure originale. L’histoire est racontée de façon très sérieuse, la menace est terrifiante de façon crédible, les références et influences des chansons implémentées dans l’histoire font plaisir. Son énorme défaut est qu’on peut facilement oublier qu’il existe, puisqu’après chaque chapitre complété, elle prend souvent entre un et deux mois d’absence. Certes, l’attente en vaut la peine, bien qu’une publication une fois par semaine pour assurer une longévité et qui aurait pour but d’écourter les absences lui serait avantageux. Entendons-nous, un utilisateur du web n’est pas très patient et s’il voit la régularité de quelque chose qui l’intéresse se casser, il abandonne plus souvent qu’autrement. Mais à bon entendeur, Minerva Fox écrit et dessine pour le plaisir et nous donne du plaisir à la suivre.

À la publication de cette édition, Heavy Metal Sailor Moon devrait reprendre ses activités d’ici peu, puisque la dernière publication date du 6 décembre et on parlait de reprendre du service en début février.

hmsm04

Fini de rire avec Sailor Satan… Saturn!

==

Heavy Metal Sailor Moon (http://hmsm.webcomic.ws/comics/)
Par Minerva Fox
2 fois par semaine (pause d’un à deux mois après chaque chapitre)
Manga / Magical Girl / Sombre

*Lorsqu’on prononce le terme « Saturn » en japonais, cela sonne comme étant « satane ». On prononce « Sairor Satane », mais on peut facilement phonétiquement entendre « Satan ».


À propos de cet accros

Antythese

Auteur des Antythese Segment et Webcomics101, Antythese est le résultat d'une expérience combinant plusieurs cultures artistiques, faisant de lui ce que vous voyez à chaque épisode. Ayant grandit avec les changements radicaux des années 80 et 90, Antythese espère vous apprendre quelque chose tout en vous divertissant d'un épisode à l'autre ou d'un article à l'autre!!


Commentaires

Loading...
  1. Minerva à dit :

    HI! Thank you for the article! I’m so happy that other people are enjoying this as much as I am creating this fan comic!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut ↑ Adrodem Antythese Arcade Retro Big Ben Caara Cédrick Cristal HudgiNy Kayninc Marie-Lune Mathieu Mercier Shadowqc Tashiro Testeur Alpha À redécouvrir...
star-trek
capsule_616x353