Antythese webcomcs101megatokyo

Publié le 28 décembre 2017 | par Antythese

0

Webcomics101 – Megatokyo

Pas de stress… 0n te <0mpr3n|)…

(Pas de stress, on te comprend… dérivé de son slogan, « Relax,  we understand j00 »).

0002

Vers l’an 2000…

Puisque la toile de l’Internet est quasiment infinie (à la limite des données actives, entendons-nous), on peut s’y perdre de plus en plus facilement. Tout est dans la régularité des mises-à-jour d’un projet quelconque. Le plus souvent possible est le mieux, mais cela devient de plus en plus exigeant et, malheureusement, de plus en plus impossible. Même sur YouTube, si vous voulez connaitre un succès respectable, il vous faut une bonne fréquence. Une fois que votre nom est établi, vous pourrez vous la couler douce. Reste que cela devient risqué, même sur le court terme, car c’est une habitude que le créateur brise envers son audience. Bien entendu, le médium du webcomic ne fait pas exception à la règle et Megatokyo de Fred Gallagher en est la preuve.

Mettons quelque chose au clair ici : la controverse avec le co-créateur de la série, Rodney Caston, ne sera pas au menu dans cette tribune. Ce que vous devez garder en tête, c’est que Largo a vendu sa part du marché à Fred pour des raisons de différences créatives. Vis-à-vis la bande dessinée, cela a permis à Fred d’avoir le plein contrôle et d’apporter une complexité à l’univers de Megatokyo. J’en discute, car chez les fervents de l’oeuvre, c’est un sujet encore chaud de discussion, même après tout ce temps. Cela explique également le changement de ton soudain de la bande dessinée. Si vous planifiez de suivre Megatokyo, veuillez garder tout cela en tête pour ne pas être trop dépaysé, ce qui demeure malheureusement sa plus grande faiblesse!

0031

Piro a souvent besoin d’une pause…

Megatokyo a connu énormément d’inconsistance au fil des années, que ce soit pour les mises-à-jour trop peu fréquentes, les innombrables excuses de Fred Gallagher à ne pas publier de pages à temps, remplacer certains de ces dernières par des déconnages absurdes avec des bonhommes allumettes dessinés à main levée sur Microsoft Paint, pour ne nommer que ceux-là. On comprend aussi que ces interludes n’avancent rien à l’histoire présentée. D’autres « fillers » sont des dessins de personnages par Gallagher. Alors prenons ce temps pour discuter de la qualité de ses dessins. En un mot : sublime. Tiens, en voici d’autres : unique, merveilleux et fin.

Ce n’est pas sans exagération que son art est tel qu’il pourrait rendre jaloux des mangakas professionnels. Si! Si! On se laisse très facilement émerveiller même par les petits détails de ses dessins. Vous en conviendrez aussi qu’une telle précision confirme l’inconsistance mentionnée précédemment. Outre ses multiples autres projets, Fred Gallagher finit toujours par livrer la marchandise, advienne que pourra.

Son histoire est d’abord simple : ce sont les mésaventures de Piro, basé sur Fred Gallagher, otaku désespéré et ayant une très mauvaise estime de lui-même, et de son ami Largo, basé cette fois sur Rodney Caston, un imbécile heureux, maître de l’informatique, que rien n’arrêtera pour atteindre la maîtrise totale du « |33t » (leet). Sur un coup de tête, ils se retrouvent au Japon, sans billet de retour. Fauchés, ils doivent trouver une façon de retourner en Amérique. Piro gagne de l’argent, Largo le dépense maladroitement. C’est un constant combat qui perdure depuis l’an 2000…

0812

Fred demeure un excellent dessinateur.

Mais vu la fréquence des mises à jour, dans la narrative de l’histoire, nous sommes à… quelques jours ? Semaines, peut-être ? C’est pour vous démontrer à quel point le rythme est plus lent depuis que Fred Gallagher a pris le plein contrôle du projet, malgré que l’on ressent une meilleure compréhension de la situation dans lequel les deux amis se trouvent. Mais à la fois, nous avons l’impression qu’il n’y aura jamais de dénouement et ça gosse. C’est que le scénario ne semble ne pas aboutir à rien avec ses multiples dramas qui empirent stupidement (oui, stupidement!) avec le manque de volonté chez les personnages, qui souvent vont laisser un malentendu plané comme excuse pour rallonger l’histoire.

Réalisant les multiples problèmes avec sa façon de raconter son histoire et son manque de consistance dans les mises-à-jour, Gallagher comprit qu’un nouveau lecteur pourrait facilement s’y perdre. Complimentons donc l’orientation de son site, qui lui offre la possibilité de suivre l’histoire principale avec ou sans les « fillers », au choix des carrés à cocher. Enfin, quelqu’un qui comprend bien la démocratie!

Mise à part se projeter en tant que le personnage principal, Fred Gallagher nous démontre l’essence de son être, de ses soucis, de ses intérêts et (oui!) de son humour à travers Megatokyo. Ce projet lui vaudra une popularité continue malgré tout, mais également l’opportunité d’étendre sa créativité vers d’autres médias, tel que le jeu vidéo et autres designs du genre. Mais son webcomic demeure la meilleure représentation de son âme en tant qu’artiste.

0800

Des nouveaux personnages prennent la place de nos héros.

==

Megatokyo (http://www.megatokyo.com)
Par Fred Gallather
Mise à jour irrégulier
Comédie / Manga


À propos de cet accros

Antythese

Auteur des Antythese Segment et Webcomics101, Antythese est le résultat d'une expérience combinant plusieurs cultures artistiques, faisant de lui ce que vous voyez à chaque épisode. Ayant grandit avec les changements radicaux des années 80 et 90, Antythese espère vous apprendre quelque chose tout en vous divertissant d'un épisode à l'autre ou d'un article à l'autre!!


Commentaires

Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut ↑ Adrodem Antythese Arcade Retro Big Ben Caara Cédrick Cristal HudgiNy Kayninc Marie-Lune Mathieu Mercier Shadowqc Tashiro Testeur Alpha À redécouvrir...
min
top 5 meilleurs jeux