Articles header-fr

Publié le 31 août 2017 | par Cristal

0

Ma fin de semaine à l’Otakuthon

Puisqu’on m’a souvent demandé comment s’était passé ma fin de semaine à Otakuthon, voici un petit peu comment j’ai vécu ma fin de semaine entourée de cosplay, de mangas et de la culture japonaise!

Vendredi

Arrivée tard à cause de mon travail, du trafic, de la construction (merci Montréal) et d’un détour à pied à cause de l’oubli d’un accessoire pour le lendemain (merci mémoire de merde), je n’ai, à mon grand plaisir, presque pas attendu pour avoir mon badge. En même temps, trente minutes avant la fermeture de la salle marchande, il ne reste plus beaucoup de monde sur place. Après un tour rapide là pour y saluer mon amie (chez qui j’allais également dormir le soir même), j’ai profité du temps pour voir des amis et aller souper dans le cartier chinois.

Samedi

J’ai commencé la journée par un photoshoot fait par le merveilleux Sushi-Photographie avec mon costume inspiré d’un fan art de April Petchsri, qui lui est inspiré de mon yukata. Si vous avez suivi, c’est très bien! Malheureusement, la balle n’arrivait pas à tenir longtemps dans mes cheveux. Ils sont tellement fins que les barrettes glissaient et la balle allait dans tous les sens. Néanmoins, je suis très satisfaite des photos et je compte faire une fausse balle de laine, plus légère, avec de la styromousse au centre, car comme on m’a dit, tant que je porte de la laine, on me reconnaît!

cosplayfanart

J’ai fait mon premier meet-up vers midi, me permettant de croiser plus facilement des gens qui me suivent. J’ai été agréablement surprise de la réception de cette rencontre et je pense bien reproduire l’expérience dans des conventions dans lesquelles je n’ai pas de table d’artisane.

Ça a l’air que je n’ai pas l’air d’un couple avec mon copain… Le samedi, mon conjoint et moi portions des yukatas. Rien de tiré d’un anime, d’un manga ou d’une série; simplement un vêtement d’origine japonaise pour fiter dans le style de la convention. On s’est fait demandé en photo quand même et, en haussant les épaules, on s’est dit pourquoi pas, ils sont quand même beaux. On prend une pause simple et le photographe nous demande si on est un vrai couple dans la vie. Genre, on n’incarne pas des personnages qui simulent un couple, on est un couple habillé en yukata, mais je n’ai pas osé dire cela. On a répondu oui et il a dit que ça ne paraissait pas. Ben non, je ne frenche pas mon chum à toutes les fois qu’on se fait demander en photo. Je pensais que tu voulais juste une photo de deux personnes en yukata, moi! Ça m’a un peu mis mal à l’aise.

J’ai eu le temps de visiter environ les trois quarts de la salle marchande et le côté artisan. Il faut dire que j’ai arrêté à plusieurs kiosques non pas à cause de leur stock, mais surtout parce qu’à force de faire des tables dans des événements, on en connaît du monde! J’ai cependant remarqué que certaines personnes nouvellement rencontrées dans les conventions ne me reconnaissent que si j’ai mon cosplay de Sailor Moon ou si je suis derrière ma table, un fait que j’ai également noté lors du Comiccon. Je ne sais pas trop quoi penser de ça…

dsc_174090_dxo

Mascarade! Une des activités que j’attends le plus dans les conventions, c’est la mascarade. Cette année, la mascarade était précédée d’un spectacle de tambours par Araishi Daiko (les tambours du tonnerre). J’avais vu leur performance l’an dernier dans une des salles, mais de les voir sur scène était génial! Ça aurait été mieux si j’avais pu les voir totalement… Les techniciens des lumières ont eu un sadique plaisir à mettre des spots lumineux dirigés vers le public. J’ai vu de nombreuses personnes baisser les yeux ou les fermer. Vers la fin, j’entendais même des grognements de protestation. C’est dommage, car même si c’est musical, les tambours japonais ont également une chorégraphie avec les tambours et les musiciens. Entre chaque musique, les tambours sont déplacés pour la chorégraphie prévue. Certaines lumières créaient un effet stroboscope, ce qui aurait pu être dangereux pour une personne épileptique (Il y a eu un message d’avertissement le dimanche lors du WCS, mais pas le samedi.). Je dois avoir manqué environ la moitié de la chorégraphie. Lors d’une des musiques, on pouvait calculer environ à quel moment fermer les yeux lorsque le spot tournait vers la foule, mais à d’autres, c’était tellement aléatoire qu’on avait le choix entre se faire aveugler au hasard ou ne rien regarder. Pour la mascarade, j’ai été ravie de voir les costumes, mais j’ai noté beaucoup moins de présentations (skits) que l’année dernière. J’ai vu principalement des parades de costumes avec une musique de fond et quelques poses, mais peu de mini-scènes avec discussion ou jeu théâtral. Pour ceux qui désirent voir la mascarade, pour reprendre les mots du maître de cérémonie, *tousse* Notsonuts ont filmé la mascarade et elle est disponible sur YouTube. *tousse*

Dimanche

J’ai réussi à finir le tour de la salle marchande! J’ai fait très peu d’achats : un « charm » en cadeau pour une amie et six jouets de chats, donc quatre pour des chats d’amis…

Team Voodoo Cherry, finaliste des pré-qualifications du WCS 2018

Comme l’an dernier, la finale du WCS avait lieu en même temps au Japon que les pré-qualifications du Canada. J’ai donc suivi pendant la fin de semaine les résultats pour apprendre le samedi que notre équipe du Canada s’est rendue en demi-finale! Une présentation en direct sur Skype avait lieu à quatre heures du matin dans une des salles de l’Otakuthon pour voir la finale, mais mon manque de sommeil ne put m’y résoudre à y aller. Nous avons eu la chance lors des qualifications d’avoir cependant la présentation à l’écran de notre équipe canadienne au Japon. Ils n’ont pas réussi à remporter l’une des trois premières places, mais j’ai entendu bien des rires pendant leur présentation et je crois que le public a beaucoup apprécié leur participation. J’ai été cependant un peu déçue des pré-qualifications; beaucoup de présentations ne m’interpellaient pas, car je ne connaissais pas l’anime ou le jeu. Je me suis aussi fait spoiler le combat final de FFXV. Par contre, j’ai vu de superbes costumes et j’ai été très surprise de voir deux présentations du jeu Odin Sphere. Par contre, ceux qui n’ont pas joué au jeu n’ont peut-être pas tout à fait compris leur présentation.

Overall

Je suis très satisfaite des rencontres que j’y ai fait et, même si je n’ai pas participé à beaucoup d’activités, j’ai eu des journées bien remplies. J’ai vraiment apprécié que le hall Viger soit bloqué aux faux visiteurs de l’événement qui étaient tout de même fort présents dans le cartier chinois et devant les portes à photographier sans gêne n’importe qui, n’importe comment. Certains n’essayaient même pas d’être subtils et d’autres tentaient de cacher leur téléphone sur le bord du bras et de regarder ailleurs. C’est triste et pathétique à mon avis, car honnêtement, le demander aux cosplayers aurait sans doute permis d’avoir de très belles photos à montrer par la suite.

Cet article présente ma perception de ma fin de semaine. J’y étais en visiteur et non pas média et mon but n’est pas de faire la promotion ou de nuire à l’événement, mais simplement de décrire comment moi, comme n’importe quel visiteur, ai pu vivre l’événement. De toute façon, sans laine, je passe inaperçue!

 

Crédit : Photo Yukata par Sushi-photographie et art par April Petchsri; autres photos par Frédérick Steben-Labranche de Notsonuts Cosplay


À propos de cet accros

Diplômée en histoire, artisane du fil, geek, gamer et nerd sans oublier "cosplayer", je suis un peu la "princess of all trades". Passionnée par l'histoire, les jeux et les costumes, je vous ferai partager mes univers aussi réels que virtuels.


Commentaires

Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut ↑ Adrodem Antythese Arcade Retro Big Ben Caara Cédrick Cristal HudgiNy JUG Kayninc Marie-Lune Mathieu Mercier Shadowqc Tashiro Testeur Alpha À redécouvrir...
ASInterviewLuduc
simpson500