Articles ban_theoa

Publié le 13 janvier 2017 | par Caara

0

The OA

Wow! Que dire?
Quoi dire? Quoi ne pas dire? Par où commencer?


The OA est une série disponible sur Netflix qui mélange drame, mystère, science-fiction, fantaisie et surnaturel.

Elle met en vedette Prairie Johnson, une jeune femme aveugle depuis l’enfance qui refait surface après être disparue pendant 7 ans. En plus d’avoir d’étranges cicatrices sur son dos, elle a retrouvé la vue. Elle refuse de raconter ce qui s’est passé à ses parents adoptifs et au FBI, mais elle décide tout de même de se confier à quelqu’un, plus spécifiquement à un groupe de cinq personnes qu’elle rassemble le soir dans une maison qui a été abandonnée au milieu de sa construction. Elle leur révèle une partie de son passé, comment elle a disparu et, surtout, ce qui lui est arrivé. En échange, elle leur demande de l’aide pour sauver des gens qui sont encore dans la situation qu’elle leur décrit. Seulement, cette mission sauvetage n’a rien d’ordinaire.

Il est difficile de parler de cette série sans mentionner de spoilers, car à peu près tout pourrait être considéré comme tel. Comme je ne souhaite pas gâcher l’expérience de ceux qui n’ont pas vu la série, je ne ferai qu’effleurer la surface.

Si la série était un cupcake, le drame serait le gâteau, le mystère serait le crémage et la science-fiction, la fantaisie et le surnaturel seraient les décorations. Drôle d’analogie, je sais. Tout ça pour dire de ne pas vous attendre à voir un vaisseau spatial, un elfe ou un fantôme en prenant compte des genres associés à la série.

D’emblée, si les drames ne sont pas votre style, vous allez vous demander s’il vaut la peine de poursuivre votre visionnement après le premier épisode. Si vous n’êtes pas amateur du genre, vous n’accrocherez pas avant le deuxième épisode, là où la partie mystère embarque. Si la fin n’attise pas votre curiosité, libre à vous d’abandonner. Personnellement, je suis passée de désintéressée à intriguée.

L’histoire que raconte Prairie est entrecoupée de scènes où l’on suit la vie des cinq personnages et, bien entendu, de Prairie durant le jour. Chacun a ses problèmes, ses soucis, et une façon différente de les gérer. Cette partie est moins intéressante et plus ou moins bien réalisée si ça ne concerne pas le personnage principal, mais elle est nécessaire pour la fin.

Ce que raconte Prairie constitue le cœur de la série et est, heureusement, la meilleure partie. Sans trop en dire, la situation dans laquelle elle et quelques autres personnages se trouvent a été revisitée un nombre incalculable de fois dans des films et d’autres séries, mais les circonstances sont bien différentes et il y a de la viande autour de l’os.

Mon personnage préféré est Hunter Aloysius « Hap » Percy. Il pourrait être considéré comme le villain de l’histoire, et, avec les anti-héros, c’est le type de personnage que j’ai tendance à aimer. C’est donc sans surprise qu’il s’est démarqué pour moi. Seulement, Hap n’est pas exactement un villain. Du moins, pas un villain typique. Il n’a rien d’un fou diabolique en quête de pouvoir. Il est définitivement très intéressant psychologiquement, pour ne pas dire fascinant.

theoa_pic

Ce que je n’ai pas aimé? La fin.

En visionnant l’avant-dernier épisode et en voyant la durée du dernier, je me doutais que l’histoire n’allait pas se conclure de façon traditionnelle. J’avais raison. C’est le genre de fin que l’on peut interpréter de plusieurs façons et qui remet en question tout ce qui s’est passé auparavant. Attention, ce n’est pas forcément une mauvaise chose de conclure une histoire de cette façon, mais dans le cas présent, j’aurais préféré une fin régulière. Ce n’est pas pour rien que les gens parlent autant de la fin lorsqu’ils donnent leurs impressions; c’est vraiment ce qui change la donne.
Pour ma part, j’ai aimé le voyage plus que je ne l’aurais cru, mais plus ou moins la destination.

Pour conclure, The OA est une série à laquelle il vaut la peine de donner une chance. Malgré un concept de base à maintes fois revisité, elle a su se démarquer grâce à sa touche de mystère, de suspense et de surnaturel. Je la recommande aux amateurs de séries courtes et en tout genre.


À propos de cet accros

Caara

Je suis Caara et je suis rédactrice pour le site. Mes articles traitent de jeux vidéo, mais aussi de d’autres éléments constituant le merveilleux monde des geeks. Je vous fais part de mes opinions, découvertes et parfois même de mes délires.


Commentaires

Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut ↑ Adrodem Antythese Arcade Retro Big Ben Caara Cédrick Cristal HudgiNy JUG Kayninc Marie-Lune Mathieu Mercier Shadowqc Tashiro Testeur Alpha À redécouvrir...
heroquest