Articles banyugioh

Publié le 03 mars 2016 | par Kyra

1

Caara Nostalgia – Yu-Gi-Oh!

.

Lorsque j’ai publié mon premier article sur Pokémon, je ne m’attendais pas à la réponse que j’ai eu, si bien que j’ai entamé une série d’articles sur le sujet. C’est après avoir regardé la première saison de Yu-Gi-Oh! sur Netflix et en avoir brièvement parlé durant un des fameux podcasts des Accros que j’ai décidé de partager mes souvenirs de l’anime et du jeu de cartes. J’espère que ceci vous en rappellera à vous aussi.


ANIME

Au début des années 2000, TQS – ça c’est V, les jeunots – diffusait la première saison de Yu-Gi-Oh!. J’avoue que je n’étais pas une téléspectatrice très fidèle, car j’ai manqué quelques épisodes. Néanmoins, plus je poursuivais mon récent visionnement, plus je me rappelais de certaines choses: Le tournoi et plusieurs de ses matchs, Mai et Harpie Lady, la défaite de Pegasus face à Yugi, Dungeon Dice Monsters, etc.

Ce que j’aimais, bien entendu, c’était les duels. Certains pouvaient sembler longs, mais au moins ça ne leur prenait pas un épisode complet pour jouer une carte. Malgré le fait que la plupart du temps ils pigeaient LA carte dont ils avaient besoin, j’aimais bien les différentes stratégies et la façon dont chacun avait de les adapter.

L’anime a définitivement ses moments cheesy. Vous rappelez-vous du ‘pouvoir de l’amitié’ et de la ‘croyance au coeur des cartes’? Parfois, je m’attendais à voir apparaître Barney le dinosaure…

Si vous connaissez mes goûts en matière de personnages, vous ne serez pas surpris d’apprendre que Maximillion Pegasus, Pegasus G. Crawford dans l’oeuvre originale, était mon préféré. Que ce soit dans des films, des livres, des jeux vidéo ou autres, j’ai tendance à préférer le méchant ou l’anti-héros.

Que dire de ses flashbacks? Ne vous méprenez pas; d’habitude, j’adore les flashbacks, mais les siens concernaient presque tous sa femme et je suis zéro romantique.

Oh! En passant, James, je te présente Pegasus. Pegasus, James.

jamespegasus

Bonne nouvelle: Vous allez tous les deux devenir fabulous. Par contre, l’un d’entre vous va se sortir d’un mariage arrangé avec une folle tandis que l’autre va tragiquement perdre sa femme. Je vous laisse le plaisir de découvrir tout ça. Have fun!

Oh et être fabulous signifie aussi vous faire accuser d’être gay par le fandom. Ce court extrait de Yu-Gi-Oh Abridged m’a bien faire rire à 4 heure du matin :

J’aimais aussi Bakura parce que l’esprit de son anneau du millenium était evil. Même le look de l’objet lui-même était cool. En revisionnement l’anime, je ne me suis pas attachée à aucun personnage; de petites doses d’appréciation pour Pegasus, Bakura, Mai et Yami Yugi, sans plus.

Parlant de Mai, qui n’est malheureusement qu’un personnage secondaire, qu’avons-nous pour représenter le genre féminin? Téa…

Non, les personnages féminins ne sont pas tous obligés d’être badass, mais Téa n’a vraiment rien à offrir pour la cause. Elle est inutile, ne fait qu’accompagner ses amis, utilise de petits monstres cutes dans son deck et ne fait pratiquement rien à part rappeler le pouvoir de l’amitié. Il ne reste qu’à lui donner une attirance romantique pour un autre personnage et BOOM! vous avez exactement le genre de personnage féminin que je ne veux plus voir. Rainbows, butterflies and unicorns!

 

FIGURINES

J’en avais peut-être d’autres, mais je ne me rappelle que de deux: Two-Headed King Rex et Slifer the Sky Dragon aka Osiris.

figure

Honnêtement, j’aurais probablement voulu la figurine d’Osiris même si je n’avais pas connu Yu-Gi-Oh. La peinture de ses ailes commençait à s’enlever et j’ai éventuellement perdu le support pour le tenir droit. Oups!

 

JEU DE CARTES

starter deck

Il est difficile pour moi de penser aux cartes Yu-Gi-Oh et Pokémon sans penser au magasin Galerie du Jouet et son propriétaire aux cheveux arborant quelques petites touches de gris qui attendait patiemment que je choisisse mes paquets de cartes derrière la vitrine tout juste à droite en entrant dans le magasin. Le simple fait d’en parler me donne le goût d’y retourner…

Ceci étant dit, je ne me rappele pas si j’ai acheté des paquets à part, mais j’avais définitivement quelques starter decks. Je peux au moins confirmer avoir eu ceux de Yugi et Pegasus, mais je ne suis pas certaine pour Joey et Kaiba, même si j’avais des cartes provenant de leur deck. Je ne crois pas avoir assemblé un deck moi-même et encore moins avoir joué contre quelqu’un d’autre, mais le fait de posséder les même cartes que les personnages était certainement un plus pour les fans à l’époque.

Savez-vous ce que j’en ai fait il y a plusieurs années? Je les ai jetées. Pourquoi? Parce que je ne les voulais plus, apparement. La raison pour laquelle je ne les ai tout simplement pas gardées dans une boîte comme mes cartes Pokémon demeure un mystère…

 

JEUX VIDÉO

Si vous croyez que j’ai oublié de parler de Dungeon Dice Monsters… Nope! D’ailleurs, en regardant les épisodes dédiés à ce jeu, j’ai sérieusement eu le goût d’y jouer. Une recherche Google m’a d’ailleurs permis de découvrir qu’un jeu de table a existé. Google it. J’ai rejoué à Dungeon Dice Monsters sur Game Boy Advance, mais le jeu est loin de reproduire le même feeling que dans l’anime.

Je me rappelle aussi vivement avoir utilisé les codes au bas des cartes physiques pour les obtenir dans The Eternal Duelist Soul, encore une fois sur GBA.

yggames

Sur ce, je vous invite à partager vos souvenirs de Yu-Gi-Oh. Comment avez-vous découvert cet univers? Avez-vous déjà joué à un des jeux, regardé l’anime ou lu le manga?


À propos de cet accros

Kyra

Je suis Kyra et je suis rédactrice pour le site. Mes articles traitent de jeux vidéo, mais aussi de d’autres éléments constituant le merveilleux monde des geeks. Je vous fais part de mes opinions, découvertes et parfois même de mes délires.


Commentaires

Loading...
  1. Cristal à dit :

    J’ai connu Yu-Gi-Oh par le manga, comme beaucoup d’autres séries. J’ignorais même que ça avait joué à TQS ou si j’en ai écouté, c’est comme pour Sailor Moon et Dragon Ball, je n’en ai aucun souvenir sinon vague de voir les personnages bougés. J’avais trouvé le manga intéressant et si je ne m’abuse, il y avait des mini jeux solo à la fin de chaque tome que j’aimais bien. Je connaissais le jeu de cartes de nom, sans y avoir joué ou en avoir eu dans les mains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut ↑ Adrodem Antythese Arcade Retro Big Ben Caara Cédrick Cristal HudgiNy Kayninc Marie-Lune Mathieu Mercier Shadowqc Tashiro Testeur Alpha À redécouvrir...
header
club