Articles banotakm

Publié le 21 août 2015 | par Caara

0

Otakuthon 2015

.

Du 7 au 9 août dernier, le Palais des congrès de Montréal acceuillait la dixième édition d’Otakuthon, le plus grand festival d’anime, de manga, de culture populaire japonaise et de jeu au Québec. Cette convention est également dixième en importance dans son domaine en Amérique du Nord selon les chiffres de 2014.

Des otakus d’un peu partout à travers la province, le pays et même des États-Unis se sont rassemblés pendant trois jours, le temps de partager et de célébrer leurs intérêts communs. En tout, l’édition 2015 a comptabilisé 20 210 inscriptions et attiré bon nombre de curieux. Il s’agit d’une augmentation de 14,4 % par rapport à l’an passé et d’un impressionnant 51,3 % par rapport à l’édition 2013.

Qu’est-ce qui contribue au succès et à la popularité de la convention année après année?
Il est évident que les participants, médias, partenaires, artistes, marchands, exposants et invités y sont pour beaucoup. C’est sans oublier la capacité de la convention à maintenir et ramener les évènements les plus populaires tout en apportant des nouveautés.

Cette année, au lieu de deux jours et demi de festivité, les participants eurent droit à trois journées complètes.

C’est donc vendredi après-midi que la cérémonie d’ouverture marqua le début du festival. Au menu, prestations alliant musique et théâtre et présentation des invités. Au lieu d’alterner entre les deux, l’organisation a plutôt choisi de les séparer, ce qui a progressivement fait baisser le niveau d’intérêt et d’énergie de la foule une fois les numéros terminés. Par contre, les évènements, ateliers, panels et activités se sont ensuite enchaînés jusqu’à la toute fin du festival.

Si la majeure partie de votre temps libre est consacré aux animes et aux mangas, l’horaire vous laissera peu de temps pour reprendre votre souffle. Si au contraire vous ne connaissez que quelque peu cet univers, vous chercherez parfois quoi faire. C’est pourquoi Otakuthon s’adresse davantage aux passionnés qu’au grand public.

Pour attirer ce dernier et ainsi assurer une croissance du nombre de participants dans les années à venir, des moyens devront être mis en place. L’ajout de panels d’introduction aux mangas et aux animes qui seraient répétés tout au long de la convention permettrait aux plus ou moins initiés de s’y retrouver. D’ailleurs, n’importe quel type de panel ou d’atelier d’introduction a le potentiel d’attirer une foule, comme l’a démontré l’atelier d’introduction à la langue japonaise de dimanche. Même si la salle était grande, il n’y avait pas suffisament de places et plusieurs dizaines de personnes ont dû faire demi-tour.
Que dire de l’incontournable salle des marchands et des artistes?

La section artiste offrait des oeuvres plus belles que jamais, et ce dans tous les styles et sous toutes les formes. Les prix, à la discrétion des artistes, variaient énormément. Bien que les grands formats soient populaires, les petits le sont tout autant, car ils sont moins chers et permettent d’encourager le travail de plusieurs créateurs.

Les marchands offraient eux aussi beaucoup de variété. Par contre, comme toujours, les bootlegs étaient au rendez-vous même s’ils sont interdits par le règlement. Quelques acheteurs ont même reporté s’être fait remettre des bootlegs alors que le produit sur la table était légitime. Les vendeurs devraient faire l’objet d’une vérification avant l’ouverture de la salle au public et tout au long de la convention. Si des mesures ne sont pas prises à ce niveau, le fait qu’Otakuthon « autorise » les bootlegs pourrait fortement nuire à leur réputation dans le futur.

Les amateurs de musique en tout genre ont été gâtés cette année, car le nombre de concert s’est vu multiplié. L’Orchestre de jeux vidéo est revenu avec l’Orchestre portable de jeux vidéo après une absence en 2014. C’est sans oublier le groupe québécois Your Favorite Enemies, le groupe Jrock FLOW et le duo Jpop Angela.

Les passionnés de l’art du cosplay n’ont pas été laissés sur leur faim avec deokageo nombreux panels et ateliers permettant d’apprendre de nouvelles techniques ou d’améliorer la leur. En plus de sessions de questions et réponses et de séances d’autographes avec les invités, ils pouvaient participer ou assister à la mascarade, au World Cosplay Summit, etc.

Côté acteurs de doublage et réalisateurs, le public a également été très bien servi avec des invités dont la réputation n’est plus à faire et qui comptent ensemble plusieurs centaines de rôles; Rikiya Koyama (Yamato de Naruto Shippuden; Coyote Starrk de Bleach), Todd Haberkorn (Natsu de Fairy Tail; Death The Kid de Soul Eater), Wendee Lee (Shihouin Yoruichi de Bleach; Faye Valentine Cowboy Bebop) et Colleen Clinkenbeard (Erza Scarlett de Fairy Tail; Lilith de la série de jeux Borderlands).

Plusieurs autres invités, notamment des auteurs, concepteurs artistiques et illustrateurs étaient présents en plus de grands noms de l’industrie comme Crunchyroll, Aniplex, Funimation et Viz Media.

Tout ça, c’est sans oublier les nombreux panels et ateliers créés par des bénévoles, la mangathèque, le café cosplay, les salles de jeux de table et de jeux vidéos, les tournois, les concours, les sous-évènements comme le dollfest, le yaoithon et le yurithon, etc.

La prochaine édition d’Otakuthon se tiendra du 5 au 7 août 2016. Pour plus d’information sur la convention et ses activités passées et futures, consultez le site officiel, au www.otakuthon.com.

 

Un compte rendu de mon expérience personnelle sera en ligne d’ici les prochaines semaines.


À propos de cet accros

Caara

Je suis Caara et je suis rédactrice pour le site. Mes articles traitent de jeux vidéo, mais aussi de d’autres éléments constituant le merveilleux monde des geeks. Je vous fais part de mes opinions, découvertes et parfois même de mes délires.


Commentaires

Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut ↑ Adrodem Antythese Arcade Retro Big Ben Caara Cristal Djou JUG Kayninc Marie-Lune Mathieu Mercier Shadowqc Tashiro Testeur Alpha À redécouvrir...
ralph