Articles ban_ds2

Publié le 21 mai 2015 | par Kyra

0

Devil Survivor 2 – The Animation

.

Devil Survivor 2 The Animation est un titre qui soulève des questions. Y a-t-il un premier Devil Survivor? Pourquoi spécifie-t-on The Animation?

Vous avez sûrement déjà entendu parler, ne serait-ce que de nom, de la série de jeux Megami Tensei. Devil Survivor 1 et 2 en font partie et sont des jeux de rôle tactiques disponibles sur Nintendo DS. Récemment, le deuxième jeu est également sorti sur Nintendo 3DS, sous le nom de Devil Survivor 2 Record Breaker. The Animation est l’adaptation en anime du deuxième jeu.

N’ayant joué à aucun jeu de la série, je ne peux malheureusement pas comparer The Animation à l’oeuvre originale. Selon les fans, l’anime passe, mais ne rend pas justice au jeu sur plusieurs points. Qu’en est-il lorsqu’elle est vue de l’extérieur?

Deux étudiants et amis, Hibiki et Daichi se retrouvent après un examen pour discuter avant de retourner chez eux. Daichi lui présente le phénomène du moment, Nicaea, une application mobile qui génère un vidéo montrant la supposée mort des gens ajoutés en amis. Au même moment, ils entendent une rumeur comme quoi quelqu’un dont le vidéo de mort a été créé est décédé peu de temps après.

Nicaea

Plus tard, alors qu’ils attendent le train non loin de Nitta, une étudiante sur qui Daichi a l’oeil, une scène familière se déroule sous leurs yeux; celle du déraillement du train qui arrive à la station, comme dans le vidéo d’Hibiki. Les trois étudiants échappent de près à la mort. Les autres n’ont pas autant de chance.

En plus d’avoir à jongler entre sortir des décombres et se défendre contre de mystérieuses créatures, une application s’est ajoutée sur leurs téléphones et leur permet d’invoquer des démons. Lorsqu’ils s’échappent enfin à l’aide de ces derniers, ils découvrent que d’autres catastrophes ont eu lieu en ville.

Quelques temps et combats plus tard, le groupe fait la rencontre des JP’s, prononcé Jips, une organisation du Japan Meteorogical Agency Geomagnetism Research Department, et leur directeur Yamato Hotsuin. Hibiki apprend alors que la dernière créature qu’il a battu était un Septentrione. Au nombre de sept, ces créatures apparaîtront désormais au rythme de une par jour. Leur but est de détruire le monde ou, plutôt, tester l’humanité. Chacune d’entre elles constituent un nouveau défi et l’utilisation de nouvelles stratégies. Hibiki est appelé à se joindre à l’organisation en tant qu’allié, car il peut appeler Byakko, un tigre blanc qui s’avère être une créature mythologique chinoise.

byakko

Byakko

Tout au long de l’histoire, les personnages principaux et secondaires auront à faire face non seulement aux Septentriones, mais aussi à de nouveaux Dead Face, en plus d’avoir à prendre des décisions et faire de nombreux sacrifices. D’ailleurs, les Septentriones ne sont pas leurs seuls ennemis potentiels.

« Bon. Encore une autre histoire où un personnage doit sauver le monde! »

Effectivement, rien de nouveau sous le soleil à ce niveau, mais il faut arrêter de penser de cette façon et voir ce qu’il y a autour. Si on enlevait de sur les tablettes les jeux dont le but est de battre un boss, il ne resterait plus grand chose.

D’emblée, Devil Survivor 2 The Animation ne nous fait pas perdre notre temps et maintient un rythme soutenu. Pour preuve, elle compte 13 épisodes dont sept combats majeurs contre les Septentriones en plus des autres évènements qui contribuent au développement.

Par contre, c’est au détriment des personnages. Comme peu de temps leur est dédié, on ne s’attache pas à eux. Il peut même être difficile de les décrire par autre chose que leur apparence. Bien qu’on nous présente Hibiki, Daichi et Nitta comme personnages principaux, ces deux derniers sont presque secondaires. C’est plutôt sur Hibiki et Yamato que les efforts sont concentrés.

Hibiki est le seul personnage chez qui ont peu constater une évolution. Passer d’étudiant à élément essentiel pour sauver l’humanité changerait n’importe qui.

Mon personnage préféré est Yamato. Il a suscité mon intérêt dès le départ, alors qu’il n’avait pas encore prononcé un mot de par son design intéressant et son air à la fois badass et sérieux. Il est fort, intelligent et fait preuve d’un sang-froid irréprochable même lors des situations les plus désespérées.

Yamato

Ceci étant dit, il est également l’anti-héros. Ce qui le différencie et le sépare d’Hibiki est sa vision de comment et par qui le monde devrait être dirigé. Cet aspect d’eux n’affecte pas que les personnages; elle influence aussi l’histoire de façon importante.

Je peux comprendre pourquoi certaines personnes n’apprécient pas ce personnage. Après tout, il ne montre aucune émotion, ne plie devant rien ni personne et n’hésite pas à sacrifier les plus faibles. Pour ma part, ce sont des choses qui font que je l’aime encore plus.

Si par miracle vous vous attachez à un personnage, préparez votre habit noir, car les chances qu’il survive sont très minces. Après tout, c’est l’apocalypse! En fait, la question n’est pas de savoir qui va mourir, mais comment ils vont mourir. Une fois que c’est fait, ils disparaissent du générique de fin.

Quelques épisodes de plus avec des segments plus ou moins dédiés aux personnages auraient pu être bénéfiques.

Les démons sont bien dessinés même si la vaste majorité ne fait qu’une brève apparition. Les concepteurs auraient facilement pu décider de ne pas y mettre d’effort pour cette raison.

Quant aux Septentriones, contrairement aux démons, ils n’ont pas forme humaine, animale ou autre apparence reconnaissable. Chacun d’entre eux a une série de pouvoirs et de capacités uniques qui ne manquent pas de mettre l’humanité à l’épreuve.

loki_sept

Le démon Loki et la silhouette d’un des Septentriones.

En ce qui concerne la qualité de l’animation, elle est bonne et les scènes nocturnes ou plus sombres sont très bien exécutées.

Tant qu’à la musique, je salue la variété d’ambiance qu’elle a apportée. Par contre, elle n’a rien d’extraordinaire ou mémorable si elle n’a pas l’animation pour la supporter.

Devil Survivor 2 – The Animation Kyra

NOTE FINALE

Concept de base
Histoire
Action
Personnages
Animation et visuel
Musique

En résumé : Malgré cette note réduite par les choses qu'on peut lui reprocher, j'ai été agréablement surprise par cette série. Je la recommande aux adeptes de shonen, d'action et de supernaturel. Comme elle entre rapidement dans le vif du sujet, vous serez en mesure de décider si vous désirez poursuivre votre visionnement dès les premiers épisodes.

3.3

À voir!



À propos de cet accros

Kyra

Je suis Kyra et je suis rédactrice pour le site. Mes articles traitent de jeux vidéo, mais aussi de d’autres éléments constituant le merveilleux monde des geeks. Je vous fais part de mes opinions, découvertes et parfois même de mes délires.


Commentaires

Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut ↑ Adrodem Antythese Arcade Retro Big Ben Caara Cédrick Cristal HudgiNy Kayninc Marie-Lune Mathieu Mercier Shadowqc Tashiro Testeur Alpha À redécouvrir...
thumb
webcomcs101dicktracy