Articles

Publié le 17 juillet 2014 | par Kyra

0

Guide des conventions pour les noobs

Vous avez manqué votre chance de rencontrer l’équipe d’Accros des jeux durant la première édition du GeekFest Québec? Consolez-vous, car elle sera présente à non pas une, mais bien deux autres conventions cette année, soient le Comic-Con de Montréal du 12 au 14 septembre et le Comic-Con de Québec du 25 au 26 octobre. Quelle que soit la raison pour laquelle vous n’avez pas pu assister à l’évènement, je suis ici pour vous guider, question que ça n’arrive plus…!

Il existe des conventions pour tout et partout et elles se tiennent généralement dans les grandes villes. Au Québec, cela signifie Québec et Montréal. Si vous habitez la ville dans laquelle la convention se déroule, la plupart des points présentés dans ce guide vous concerneront peu.

 

Trouver une convention

Généralement, lorsqu’on cherche un guide sur les conventions, c’est qu’on en a déjà trouvé une. Que faire si ce n’est pas le cas? Où et comment doit-on chercher?

Les geeks, gamers et otakus ont la vie plutôt facile côté conventions. Ce l’est beaucoup moins pour, par exemple, les philatélistes. Avez-vous déjà entendu parler d’un rassemblement de collectionneurs de timbres?

Comme la plupart des gens, je déteste la phrase qui suit, mais c’est le moyen le plus efficace d’en trouver une: Google est votre ami! Si votre recherche n’est pas fructueuse, penchez-vous plutôt sur des forums de discussions. En plus de pouvoir échanger avec des gens qui partagent votre passion, vous découvrirez peut-être une convention ou un rassemblement près de chez vous. Qui sait? C’est peut-être même VOUS qui organiserez l’évènement?

Pour les otakus, je conseille animecons.com, un site rassemblant plusieurs centaines de conventions d’un peu partout à travers le monde.

Vrai ou faux? Maintenant que vous avez trouvé une convention susceptible de vous plaire, la première chose à faire est de vous inscrire.

Vous avez sûrement hâte d’y être, mais c’est faux. Il vous faut d’abord rassembler une panoplie d’informations et planifiez autant le voyage que votre budget.

 

Moyen de transport

Malheureusement, la téléportation n’existe pas encore alors il vous faudra un moyen de vous rendre à la convention. Tout dépend de ceux dont vous disposez et ceux que vous êtes prêts à utiliser; vélo, taxi, voiture, covoiturage, autobus, métro, avion et même à pied pour les plus motivés. Vous devez vous informer des coûts et des itinéraires. N’oubliez pas de prendre connaissance des heures et de l’adresse de départ et d’arrivée. Ces informations se trouvent sur le site Internet des transporteurs. Si ce n’est pas le cas, il y a un numéro de téléphone pour les rejoindre.

Si vous avez des inquiétudes concernant votre trajet, utilisez un GPS ou des sites et des applications comme Google Maps. Vous pourrez voir vos possibilités et même imprimer les détails de votre itinéraire accompagné d’une carte.

 

Hébergement

À moins de pouvoir profiter du confort de votre lit, vous allez devoir trouver un endroit où dormir. Vérifiez d’abord auprès de vos amis et votre famille. S’il n’y a pas de possibilités en vue, vous allez devoir trouver un hôtel ou une auberge.

Encore une fois, je vous conseille d’utiliser Google Maps. Tapez l’adresse de l’endroit où se tiendra la convention et regardez aux alentours. Les auberges offrent parfois des dortoirs qui réduisent encore plus le coût, à condition d’être prêt à partager votre espace avec quelques étrangers.

 

Faire un budget

Comme si bien dit par un de nos humoristes québécois dont je me permet de compléter la phrase: « À moins que mille piasses c’est ce que tu sors de tes poches sur la table de nuit tous les soirs avant de te coucher, tu vas devoir faire un budget de convention. ».

Sans nécessairement tout mettre sur papier, il est important de faire une estimation de ce que la convention va vous coûter. Tout ça dans le but d’éviter de mauvaises surprises à vous et votre portefeuille.

Bonne nouvelle; vous connaissez déjà les deux plus grands montants, c’est-à-dire ceux du transport et de l’hébergement. Maintenant, il vous faut considérer les repas et autres selon vos besoins, jouer la carte de la prudence en réservant un montant pour les imprévus et fixer, ou tenter de fixer, une limite sur vos achats. Additionnez le tout et vérifiez si vous pouvez vous l’offrir. Si oui, « Bienvenue au niveau supérieur! ».

 

Préparation pour la convention

Celle-ci s’étend sur plusieurs mois. Du moins, il est préférable qu’il en soit ainsi. Cela évite les surprises de dernière minute.

– Si vous êtes à l’emploi, il faudra prévoir des vacances ou journées de congés auprès de votre employeur.

– Réservez votre hôtel ou auberge le plus tôt possible. Quelques conventions offrent des tarifs réduits sur une sélection hôtels.

– Préinscrivez-vous pour profiter du tarif réduit. Certains évènements durant les conventions demandent d’avoir acheté un billet pour ceux-ci lors de la préinscription.

– Préparez une liste des choses à apporter, vérifiez s’il y a assez de place dans vos bagages et prévoyez un espace de plus pour permettre de rapporter vos achats. Quelques jours avant, vous pouvez même faire une simulation de bagages. Ainsi, si vous voyez qu’il vous manque quelque chose, vous serez en mesure d’aller l’acheter ou de le faire et n’aurez pas à « courir partout » pour tout assembler le jour du départ.

– Lors de la sortie de l’horaire des évènements et des panels, consultez-la et notez ceux que vous ne voulez pas manquer.

 

À la convention…!

Ça y est, vous y êtes!
Une convention est l’occasion idéale pour sortir de la routine et plonger tête première dans ce qui vous passionne. Toutefois, il y a quelques règles à respecter en plus de celles de la convention. J’ai également quelques conseils.

1. Ne pas avoir peur de l’inconnu ou d’y aller seul.

Certains reculent devant de telles occasions pour ces raisons. Pourtant, y aller en groupe n’a pas que des avantages comme y aller seul n’a pas que des désavantages. Par exemple, au moment des repas ce ne sera que plus rapide, sans compter le temps que vous auriez prit à décider d’un restaurant si vous aviez été accompagné…

2. Manger et s’hydrater.

Cela semble évident, mais une fois là-bas vous perdrez légèrement la notion du temps. Je dois ici me prendre en exemple lors de ma première convention; Otakuthon 2013. Ce n’est qu’à l’heure du souper que j’ai réalisé que je n’avais pas dîné. J’étais là pour voir et découvrir alors la seule notion du temps que j’avais était celle écrite sur l’horaire. Je jonglais constamment entre panels, évènements et salle des marchands.

Je vous conseille d’avoir quelque chose à manger et à boire avec vous.

3. Se laver.

Je n’ai pas vécu ça personnellement, mais j’ai entendu dire par de nombreuses personnes qu’ils ont sentit de mauvaises odeurs se dégager de d’autres participants. S’il-vous-plaît, dédiez un petit 15 minutes des 1440 de votre journée pour votre hygiène.

4. Faire un tour de repérage/d’observation.

Prenez quelques minutes pour faire le tour des lieux. Cela vous évitera de devoir trouver où vous devez aller à la dernière minute. Quand je dis faire le tour, ça s’applique aussi à la salle des marchands. Faites un tour complet sans rien acheter et prenez une note mentale des prix. Ce que vous voulez absolument à une table peut être moins cher à une autre.

5. Profiter de la convention.

Étrange comme conseil, n’est-ce pas?

Ce que je veux dire par profiter, c’est de ne pas toujours faire la même chose. Par exemple, si vous passez votre journée dans la salle de jeux vidéos, il est évident que votre opinion et appréciation de la convention ne seront pas les même que celui qui a assisté à une dizaine de panels, à un concert, a fait signé quelque chose par un des invités, etc. Ayez un esprit aventurier. Qui sait ce que vous pourriez découvrir?

J’ai découvert, à Otakuthon, le monde du voice acting et l’excellent J. Michael Tatum en assistant à son Q&A. Au départ, je n’y allais que parce qu’il avait fait la voix de Hammerlock dans Borderlands. Au final, je lui doit mon coup de cœur de la convention.

 

6. Faire attention aux pickpockets ou vol à la tire.

Tout endroit public et toute foule est un terrain de jeu pour pickpockets. Cachez votre argent à plusieurs endroits et n’en utilisez qu’un à la fois. De cette façon, vous ne vous retrouverez pas sans argent au cas où quelqu’un vous en dérobe. Si vous êtes convaincu qu’il est impossible qu’on vous fasse le coup, je vous conseille de regarder ne serait-ce qu’un documentaire sur le sujet. Cela changera certainement votre vision des choses.

 

J’espère vous avoir défait de votre statut de noob de convention. Si vous n’en étiez pas un au départ, j’espère vous avoir apprit ou rappelé quelques petits trucs utiles.

Comme toujours, n’hésitez pas à laisser vos commentaires.

Je vous invite à venir aimer ma nouvelle page Facebook, Caara The Geek, lancée lors du GeekFest Québec. Vous y trouverez des nouvelles concernant mes futurs articles, des sujets de discussions à l’occasion et d’autres surprises.


À propos de cet accros

Kyra

Je suis Kyra et je suis rédactrice pour le site. Mes articles traitent de jeux vidéo, mais aussi de d’autres éléments constituant le merveilleux monde des geeks. Je vous fais part de mes opinions, découvertes et parfois même de mes délires.


Commentaires

[youtube-comments]

Les commentaires sont fermés.

Retour en haut ↑ Antythese Big Ben Caara Cristal HudgiNy Marie-Lune Shadowqc Testeur Alpha À redécouvrir...