Arcade Retro destiny_desktop

Publié le 30 juillet 2014 | par arcaderetro

0

Arcade RÉTRO : mes premières impressions de « DESTINY »

Destiny_Logo

La fois où j’ai finalement pris le temps de prendre le temps

 

 

 

J’ai fermé mon téléphone cellulaire, j’ai débranché mon ordinateur et j’ai placardé mes fenêtres. Ne me dérangez plus…JE JOUE! Je croyais originalement que la Beta de Destiny n’étais destinée qu’au PS4, mais a ma grande surprise ce l’était également au Xbox 360. Longtemps affilié à Halo, un jeu que je n’affectionne particulièrement pas, Bungie a su titiller ma curiosité avec leur nouveau projet. Ce n’est pas parce que je n’aime pas Halo que je ne sais pas reconnaitre tout le talent de Bungie, au contraire. En passant mettons ça au clair drreeeetttttt la, je n’aime simplement pas le Online de Halo. La campagne et le co-op, ça, c’est génial. Continuons maintenant avec le sujet du jour. Dès les premières informations rendues publiques sur le jeu, ainsi que son artwork fantastique, j’ai tout de suite su que je devais garder ce jeu dans mon radar.

destiny-exoBungie-Destinydestiny-3ps-epl-226

J’ouvre mon Xbox 360, je commence le téléchargement de 5go, puis…je m’endors. Caliss. Moi qui voulais jouer ce soir la…mais bon, ça l’air que j’étais bien fatiguer parce que je me suis endormi sur le sofa, en position assise et avec ma manette entre les mains.

 

 

destiny-warlocks76548

-Art conceptuel

 

Prise 2.

Le lendemain matin, je me log et je me promets d’y consacrer quelques heures. Afin de personnalisé notre héros, on fait le choix entre trois races, trois classes (Titan/Hunter,/Warlock) et plusieurs modifications esthétiques. Même si le choix semble être trop simple, je crois que ça se rapproche pas mal des trois classes classiques de chaque jeu d’aventure/rôle, soit le guerrier, le voleur et le mage. Je ne peux pas vous parler en détail de chacune des classes, car je ne les ai pas essayés, à l’exception du Titan.

destinyguardians

Le Warlock semble est un personnage axé sur les attaques à distance : magie, projectile, sniper. Le Hunter parait tremper dans le même gabarit que le Warlock, sauf qu’il est armé d’une épée/dague. Il doit probablement est un genre de voleur, usant d’agilité et d’attaque furtive. Mon choix s’est arrêté sur le Titan, parce qu’il avait l’air bien simple : fonce et tir! Une fois notre choix fait, on nous projette dans un tutoriel qui nous apprend les bases du jeu, soit comment se déplacer, l’exploration de son environnement et la manipulation d’armes.

 

L’objectif du tutoriel est de fuir les lieux grâce à un vaisseau spatial en piteux états, avant que les forces du Darkness ne mettent la main sur vous, Le Guardian de la Terre. Après quelques instants du jeu, je me sens dans un univers familier. La mécanique des quêtes est a l’image de tout bon MMORPG, tel World of Warcraft. L’atmosphère et l’action est un mélange de Borderlands et de Halo, tandis que le passage de niveau de notre héros est similaire à Call of Duty/Battlefield. On pourrait dire qu’ils ont emprunté plusieurs éléments de ces jeux-là pour les assembler et nous faciliter l’adoption de Destiny. Les contrôles ont été aussitôt intuitifs, soit le bouton B pour s’accroupir et la gâchette gauche pour utiliser le viseur de notre arme. C’est con à dire, mais des fois pour se différencier des autres franchises, certains jeux nous foutent par défaut le crouch sur le joystick de droit et le viseur dans celui de gauche!

 

Le vaisseau atteint, on se dirige vers la dernière ville sécuritaire de la terre. La Tower est notre point de ralliement, car on y retrouve tout ce dont on a besoin entre chacune des missions. Une boite aux lettres pour recevoir des colis, des marchants d’armes, les trainers de nos classes respectives,  un Crucible Handler ( responsable du PvP ) et un Cryptarch ( qui nous permet d’identifier certains items recueillit lors de missions et d’en dévoiler leur plein potentiel ). Ils ont tous un nom bien complexe et propre au jeu, mais tous ceux qui ont joués à des MMORPG seront familiers avec leurs utilités.

Old_Russia_Map

-Old Russia

L’histoire du jeu nous propulse à travers différentes sections de Old Russia, sur Terre. Chacune de ses sections est une zone propre aux joueurs qui y mettent les pieds, soit vous avec l’aide d’inconnus/d’amis ou vous seul. À première vu c’est un jeu de tir a la première personne : on tire tout ce qui bouge et on progresse. En arrière-scène, c’est bien plus complet. Notre personnage augmente de niveaux avec l’expérience acquise en éliminant les ennemis. On accorde nos points alloués a chaque passage de niveau, dans différentes techniques uniques a notre classe. Dans le cas du Titan, j’ai acquis un double-jump, une attaque électrique en corps-à-corps et l’utilisation d’une grenade. Pour la grenade, au lieu d’en avoir une quantité X, après chaque utilisation je dois attendre un certain nombre de temps avant de pouvoir l’utiliser a nouveau…un autre élément emprunter au MMORPG communément appelé le cooldown. Éventuellement, votre personnage va progresser et évoluer en sous-classe, mais c’est un élément présentement inaccessible dans la Beta.

 

L’esprit Halo n’est pas bien loin de Destiny, mais que veut-on, c’est tout de même Bungie qui est derrière les deux franchises. La manière dont les Héros sautent un peu partout avec légèreté, les coups en corps-a-corps, les véhicules et la barre de vie qui régénère…je ne sais pas trop pourquoi, mais il y a un sentiment Haloesque dans tout ça!

 

Un moment que j’ai personnellement bien apprécié fut lorsque j’accourais vers l’objectif principal de ma mission et que tout d’un coup BANG…un flash provenant du ciel attire mon attention. Le regarde vers le haut et une boule de lumière s’approche du sol…l’écrasement est inévitable. Je suis témoin de mon tout premier « world event »…un événement unique au moment présent, qui ne fait pas partie de mon objectif premier, mais qui encourage grandement la coopération entre les joueurs présents. Chanceux, un autre joueur non loin viens me porter mains fortes. Notre mission : protéger ce petit vaisseau/astéroïde de vagues d’ennemis pendant son décryptage. Sans nous connaitre, nous avons dû nous entraider et repousser l’ennemi commun! Une fois accomplie, la récompense est sous forme d’expérience et d’équipement. C’est le genre de moment unique et important, qui m’a permis de commencer à me forger une opinion sur le jeu.

 

En cas de mort, on peut revenir à la vie non loin sans pertes d’argent ou d’expérience…bref, il me semble! Par moment, on s’engouffre profondément dans des territoires ennemis dont nous n’avons pas la possibilité de revenir a la vie automatiquement. On crève, ben on recommence dès le début de cette section la. C’est un stress de plus qui nous force à être encore plus attentifs et qui fait un beau contraste aux respawn infinis. Je dois dire que je me suis bien amusé seul au jeu, mais que les moments les plus mémorables ont été ceux ou j’avais des confrères avec moi pour protéger mes arrières et m’aider à affronter les multiples boss. Un des derniers boss de la Beta a été un vrai travail d’équipe. Un s’occupait des vagues d’ennemis, tandis que les deux autres s’échangeaient l’aggro du Boss.

 

La Beta est malheureusement confinée à certaines sections de la Terre, mais par le temps que j’ai commencé à écrire cet article, j’ai manqué le déblocage de la Lune qui fut accessible pendant un court laps de temps…Caliss…

destiny-moon

 

 

Je n’ai peut-être pas toutes les informations juste sur la Beta, car ceci n’est que mes premières impressions sur mon expérience de jeu. Destiny parait être un jeu de large envergure que j’ai bien envie de découvrir lors de sa sortie en septembre prochain. Jusqu’a la, je dois de-placarder mes fenêtres et commencer a prévoir le coup pour dans six semaines!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


À propos de cet accros

arcaderetro

Attendez une minute, je vais aller copier et coller ma Bio que j’ai sur mon site..Ne bougez pas! « Passionné d’histoire, de film, de musique et de jeux, j’ai finalement décidé de poursuivre des études dans le domaine de la production cinématographique et télévisuelle en 2011. L’imagination toujours en effervescence, ma création est rapidement devenue mon credo. Armé de mon crayon et de ma gomme à effacer, je me devais de griffonner sur tous les morceaux de papier que je pouvais dénicher. Que ce soit des créatures mythiques, des gangsters ou un inventaire d’armes exotiques, le dessin était, est et sera toujours un de mes passe-temps préférés. Les simples dessins se sont tranquillement transformés en histoire un peu plus complexe, ce qui donna des séries de bandes dessinées qui ont maintenant presque 20 ans. Une des créations les plus ambitieuses durant mon adolescence fut de mettre sur pied un jeu de société A la « Dungeon & Dragon » avec des personnages, fiches et niveau en 3D fait à partir de simple carton. Bref, la découverte des livres « dont vous êtes le héros » m’a initié aux histoires interactives, qui étaient pour moi, le parfait mélange entre la lecture, le jeu et le film. Ma passion grandissante des jeux vidéos et des films ne m’a jamais quitté. Tant de similitudes entre ses deux médiums, pourtant si différents. Après plusieurs courts métrages, projections à des festivals et mentions ; je travaille présentement comme pigiste pour diverses boites de production Québécoise. Comme les bonnes vieilles habitudes ne changent pas, j’ai décidé de mettre sur pied cette petite série de capsules humoristiques retraçant différents jeux d’arcade. Des rétrospectives qu’il me fait un plaisir de faire et de vous partager en attendant d’avoir l’opportunité de vous en partager des plus ambitieux ! »


Commentaires

Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut ↑ Adrodem Antythese Arcade Retro Big Ben Caara Cédrick Cristal HudgiNy JUG Kayninc Marie-Lune Mathieu Mercier Shadowqc Tashiro Testeur Alpha À redécouvrir...
lord-of-the-rings-snes
miniature teaser