Articles metin2

Publié le 22 mars 2014 | par Caara

0

Metin 2

Il y a quelques années, j’ai voulu tester un style de jeu auquel je n’avais jamais touché auparavant ; les MMORPG. Mon portefeuille d’étudiante sans emploi ne me permettant rien, le défi était d’en trouver un gratuit.

Après des heures à parcourir un nombre incalculable de pages Web, je suis tombée sur un MMO qui semblait prometteur. Ce qui a attiré mon attention sur lui ? Ses graphismes réalistes, son style oriental et sa ressemblance avec les MMO payants. De nos jours, ces caractéristiques sont plutôt communes, mais à l’époque les free-to-play étaient plutôt… enfantins.

Vous est-il déjà arrivé de jouer à un jeu avec la simple intention de le tester quelques minutes ? Sûrement. Ces minutes se sont-elles transformées en heures ? Peut-être. Ces heures se sont-elles multipliées et étendues sur plusieurs mois ? Peut-être pas, mais dans mon cas, oui.

Maintenant que j’ai du recul par rapport au jeu, valait-il vraiment la peine que j’y dédie autant de temps? Ais-je le goût d’y rejouer ou… d’y mettre le feu?

Metin 2 est un jeu d’origine coréenne produit par Ymir Entertainment. Si ce nom ne vous dit rien, c’est tout à fait normal. Avec deux jeux à leur actif dont un, Ars Magna, qui n’est jamais sorti, ce n’est pas un nom à retenir.

Metin 2 est paru dans sa langue d’origine en 2004 et s’est vu traduit en quelques langues depuis. La version française a été lancée en juin 2007.

Il y a de cela bien longtemps maintenant, le dieu Dragon surveillait et protégeait les empires de Shinsoo, Chunjo et Jinno. Mais aujourd’hui, ce fascinant monde magique doit faire face à une terrifiante menace : l’impact des Pierres Metin a non seulement créé des fissures sur le continent tout entier, mais il a aussi causé chaos et destruction parmi les habitants et leurs terres. La guerre a éclaté entre les empires, les animaux sauvages se sont transformés en bêtes enragées et les morts sont revenus à la vie sous forme de créatures sanguinaires. Combattez l’influence néfaste des Pierres Metin en tant qu’allié du dieu Dragon. Rassemblez toutes vos forces et saisissez vos armes pour sauver votre empire d’un avenir fait de souffrance, de destruction et de peur !

Il m’aurait fait plaisir de vous résumer l’histoire dans mes propres mots au lieu de faire un copier-coller à partir du site, mais ça aurait été impossible. Oui, l’histoire est absente du jeu à ce point.

Le « chaos » et la « destruction » semblent plutôt présents si on se fie au synopsis, mais il n’en est rien. À moins que leur définition de ces mots soit « environnement paisible sans le moindre signe de conflit », je ne vois pas de quoi ils parlent. De plus, la guerre entre les 3 empires n’est mentionnée qu’une fois lors d’une quête du niveau 10. Elle est peut-être évoquée plus tard, mais, à mon souvenir, je n’en ai plus jamais entendu parler, même en ayant atteint le niveau 42.

Je suis d’avis, comme bien des gens, qu’il est préférable d’avoir terminé un jeu avant d’en faire la critique. Dans ce cas-ci, terminer le jeu signifierait atteindre le niveau 99 et battre tous les boss. Pourquoi ne l’ais-je pas fait? Le jeu est-il si difficile? Non. La raison pour laquelle j’ai arrêté de jouer à ce jeu il y a quelques années est simple; perte d’intérêt causée par plusieurs facteurs qu’il me fait plaisir de vous présenter.

Alors que les quêtes sont souvent l’occasion de découvrir l’univers d’un jeu et de susciter notre intérêt face à celui-ci, Metin 2 échoue lamentablement sur ce point. La majorité des quêtes, qui se font très rares plus vous avancez, consiste à tuer x nombre d’un type de créature pour aucune raison ou pour obtenir un item d’eux, livrer un objet dans une autre carte, etc. Rien de plus ennuyeux que de jouer au livreur pour des personnages dénués de personnalité et qui, à partir d’un certain niveau, ne vous récompensent même pas assez pour remplir 3% de votre barre d’expérience.

Que dire de la vitesse de progression? À partir du niveau 30, elle diminue dangereusement pour frapper un mur au niveau 40. Pour vous donner une idée de son ampleur, et je dois préciser que je jouais en solo, voici le nombre d’heures accumulées sur mes deux personnages les plus hauts niveaux : 212 et 169. Leur différence de niveau? 2. Oui, deux! Il y a 43 heures d’écart, ce qui représente 20% du temps passé avec mon niveau 42 et 25% avec mon niveau 40. Commencez-vous à comprendre pourquoi j’ai abandonné? Ais-je besoin de donner d’autres raisons? Parce que, oh, croyez-moi, il y en a d’autres!

Mis à part les quêtes, vous n’avez que très peu d’options si vous n’êtes pas haut niveau : tuer des créatures, pêcher, miner et détruire des pierres metin. Au final, seul cette dernière vaut la peine, car elles vous permettent de gagner de l’argent, de l’expérience, d’obtenir des pierres, des manuels, des armes, des pièces d’équipement, etc. Vous devez tout de même commencer par en trouver une de votre niveau quelque part, mais… ça fait partie du jeu!

Si vous aimez parfois prendre une pause de l’action pour découvrir les cartes et admirer le décor, vous n’aurez pas à le faire longtemps dans ce jeu. Les cartes sont vides et les structures sont du pareil au même.

Metin 2 est loin de faire de l’ombre à World of Warcraft côté classes de personnages. Il y en a quatre, qui se divisent en deux voies de spécialisation au niveau 5 pour un total de huit personnages de base. Trois de ces classes sont communes à la majorité des MMORPG, soit le guerrier, le ninja et le chamane. Elles font exactement ce à quoi on s’attend d’elles et n’apportent aucun élément innovateur. La dernière classe est celle des suras. Leur bras gauche infecté par « la graine du Mal qu’ils ont accepté de laisser pousser dans leur bras » les rend visuellement intéressants. Au niveau de leurs compétences, ils sont capables de manier avec dextérité leur épée au combat rapproché et provoquer des dommages à distance grâce à des sorts et malédictions.

Pour reprendre le sujet de l’intérêt visuel des personnages, malheureusement, la personnalisation est très limitée. Au début, vous avez le choix entre un homme et une femme et deux tenues de base qui seront ce que vous verrez lorsque vous n’aurez pas d’armure. Que vous équipiez un casque, un collier, un bouclier ou n’importe quelles pièces d’équipement qui n’est pas votre arme ou votre armure ne change rien à l’apparence, ce qui donne un océan de personnages identiques. La seule chose qui puisse être changée sans avoir à payer avec votre argent est la couleur des cheveux.

Quand je dis payer avec votre argent, je veux vraiment dire VOTRE argent. Vous savez, celle que vous prenez pour vous payer des BONS jeux à l’occasion? Coiffures avec bonus, montures, parchemins, anneaux d’expérience et autres vous aideront dans votre progression, mais vous coûteront cher. Les avantages que vous procurent quelques-uns des autres items vous donnent une longueur d’avance par rapport aux autres joueurs. C’est un cas de pay to win ou payer pour gagner.

Comme je l’ai dit précédemment, je n’ai pas pu tout tester dans le jeu à cause de mon niveau. Je n’ai pas non plus rejoint de guilde ou participé aux guerres, car aucun de mes personnages n’est orienté PvP. Par contre, je vous offre, en rafale, quelques autres points négatifs à ajouter à la liste :

  • Une des compétences du chamane dragon a été mal programmée et n’inflige qu’un faible pourcentage des dommages indiqués. Le problème n’a jamais été réglé.
  • Il faut passer par le forgeron pour améliorer vos armes. Si vous n’avez rien qui augmente les chances de réussite, il y a des fortes chances qu’il rate. Vous pouvez dire adieu à votre belle épée de la lune pleine!
  • Certaines compétences sont plus utiles et/ou populaires que d’autres et les manuels, qui servent à augmenter celles-ci une fois au niveau maître, peuvent coûter entre 5 000 et 2 400 000 yangs. Ces prix sont décidés par les joueurs, car les manuels ne se trouvent pas dans les magasins. Imaginez le guerrier qui doit en acheter un minimum de 55 à 2 400 000 pour pouvoir faire passer de maître à grand maître son Aura à l’Épée. Ais-je mentionné qu’ils ont aussi la chance de rater?
  • Il y a vingt-cinq pistes sonores dans le jeu. Même si vous pouvez les changer à votre guise à partir du menu, je vous conseille de mettre votre propre musique.
  • Si vous ne vous connectez pas à tous les huit jours, votre cheval meurt et vous devez acheter une herbe de donjon correspondant à son niveau pour le ressusciter.
  • J’ignore où en est la situation aujourd’hui, mais aux heures creuses, les bots apparaissent. Ils tuent tout ce qui bouge sauf les joueurs et volent ce que vous n’avez pas eu le temps de ramasser au sol s’ils passent à proximité.

J’aurais bien aimé vous faire part de points positifs, mais le jeu rend cette tâche difficile à moins, bien sûr, de mentir. Si j’avais écrit cet article à l’époque, il aurait été bien différent. C’est avec du recul et plus d’expérience en matière de jeux vidéo que je réalise à quel point celui-ci a été une perte de temps. Je n’y rejouerai plus et ne le vous conseille pas.

 

Question du jour : À quel(s) MMO jouez-vous et combien de temps y avez-vous dédié jusqu’à maintenant?


À propos de cet accros

Caara

Je suis Caara et je suis rédactrice pour le site. Mes articles traitent de jeux vidéo, mais aussi de d’autres éléments constituant le merveilleux monde des geeks. Je vous fais part de mes opinions, découvertes et parfois même de mes délires.


Commentaires

Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut ↑ Adrodem Antythese Arcade Retro Big Ben Caara Cédrick Cristal HudgiNy JUG Kayninc Marie-Lune Mathieu Mercier Shadowqc Tashiro Testeur Alpha À redécouvrir...
top10