Articles money

Publié le 28 mars 2014 | par Tanooka

1

Le gamer responsable: Première partie

À la lecture du titre, vous vous dites peut-être « bon, encore une hippie gratteuse de guitare qui va nous déblatérer ses 1001 conseils d’écolo extrémiste de Green Peace poilue aux aisselles pas rasées de Dobacaracol de Peta de carré rouge de Parti Vert de communiste en chemise à carreaux ». Wai, mais nan. Je ne suis rien de tout ça.

Par gamer « responsable », j’entends : qu’il se soucie de son portefeuille, de l’environnement, et par extension, de la société.

Je vais donc soulever certaines questions, relever des problématiques sur le sujet du fameux  « gamer responsable » Parfois, je vais y répondre, en vous suggérant des options de solutions (que vous connaissez peut-être déjà). Et parfois, je n’aurais pas de solution. Mais au moins la question aura été mise sur la table clairement, et vous ferez votre propre chemin avec! Notez que je serais parfois objective, mais parfois aussi très subjective. J’aurais peut-être l’air aussi moralisatrice, mais ce sont des sujets qui me touchent, car j’en vois des exemples (souvent frustrants) à tous les jours autour de moi.

Je divise ce dossier en trois parties, que je publierais au fils des semaines/mois à venir, soit : Prendre soin de notre argent, prendre soin de notre environnement, et finalement, les répercussions humaines/sociales.

Alors, aujourd’hui, je vais commencer par happer votre attention en vous parlant de votre CASH.

Notre portefeuille de gamer

Cette partie va surtout vous intéresser si :

  • Vous êtes un gamer étudiant
  • Vous êtes un gamer sans emploi
  • Vous êtes un gamer avec emploi mais désirant alléger ses dettes
  • Vous êtes curieux de nature
  • Vous êtes un peu de tout ça en même temps

 

Scénario #1 : Je suis un gamer, je veux posséder tous les jeux! Parce que :

A- Je suis un collectionneur chevronné!

B- Je veux flashé auprès de mes amis avec ma bibliothèque pleine à craquer!

Bon…. À quel point suis-je un collectionneur chevronné justifiant le fait d’acheter autant de jeux me faisant perdre mon argent? Si je suis ce collectionneur chevronné, ai-je un créneau particulier, un réel but de collection, une limite bref, au-delà du « je veux juste posséder tous les jeux existant sur la planète » ?

Exemples de possibles collections : Toutes les cartouches pirates de la NES, tous les jeux de sport de Square-Enix, toutes les cartouches jaunes bananes du N64, etc. Bon ok, ces exemples sont foireux, mais vous saisissez le principe d’avoir un but de collection qui vous sert de ligne directrice.  Ça aide à planifier son budget collection.

Si je sais où je m’en vais avec ma collection badass qui sort de l’ordinaire, tant mieux, c’est respectable -respectons les gens avec un but epic dans la vie- Sinon, je redéfinirais mes priorités vidéoludiques et financières…

Si je ne suis pas ce collectionneur chevronné et assidu, alors peut-être que je veux simplement avoir l’air hot, voir riche (alors que je ne le suis pas), auprès de mes amis. Et ce, grâce à mes derniers jeux achetés neufs (en les mettant sur Visa).

Si ça me prends ça pour garder mes amis, ces derniers n’ont pas de jolies valeurs humaines. Si c’est pour m’impressionnez moi-même, il est bon de savoir que le matérialisme est un réel mode de vie. Mais celui-ci n’est pas ridicule seulement si  notre Visa n’est pas déjà loadée à son maximum…

Me semble qu’un gamer garde son statut de gamer même s’il ne possède pas le dernier jeu à la mode, ni chaque opus de sa série favorite. Si vraiment il est accro aux jeux au point de ne pas savoir se trouver de limite dans ses achats… Bon ben, qu’il  s’endette, mais il aura été averti! O_o

Si c’est ça ton but dans la vie, j’espère que tu as une bonne job 😉

Scénario #2 : Je suis entrains de jouer à un jeu que j’ai acheté il y a peu, mais le dernier opus de ma série préférée vient de sortir. Il me le FAUT, je DOIS y jouer. Plusieurs options s’offrent à moi :

A- Courir acheter le jeu neuf chez Game Buzz dès sa sortie!

B- Attendre en prenant le temps  de terminer le jeu sur lequel je planche déjà

C- Acheter le jeu usagé

D- Allez le louer au Super Club Vidéotron/Microplay

E- Allez chez un ami pour essayer le jeu

F- Do what you want cause a pirate is free, you are a pirate!

Donc… Courir l’acheter neuf chez GameBuzz… Really? C’est comme ça que je compte alléger mes dettes?  Laissons les jeux neufs se faire acheter par ceux qui en ont les moyens financiers. Nous, on est des gamers paumés et endettés, je le rappelle.

Si on en a la force mentale, on se calme le pompom et on termine notre autre game déjà en cours de route. Ainsi, on aura l’air patient, classy.

Tout le monde aime les gens classy.

Ah, et surtout, on aura l’esprit libéré lorsqu’on débutera ce fameux prochain jeu. D’autres avantages s’offrent à nous : cela peut nous permettre d’économiser encore plus spécifiquement pour ce jeu! Et, si on patiente suffisamment longtemps, peut-être aurons-nous même la chance de trouver ce jeu beaucoup moins cher (baisse de prix à l’état neuf), voir USAGÉ! Car le riche qui aura acheté préalablement le jeu neuf s’en sera vite écœuré -ou pas- et le revendra.

Mais où acheter usagé? Les magasins de jeux vidéo neufs ont généralement une section de jeux usagés. Parfois avec des prix crosseurs, mais bon! Il y a aussi les marchés aux puces, les ventes de garage, Kijiji, eBay, Craigslist (y’a pas juste des clubs échangistes la-dessus), mes amis écœurés du dit jeu… Vous pouvez aussi échangez vos jeux plates contre d’autres moins plates (comme chez Microplay, un des vendeurs/échangeurs les plus connus). Ne négligez quand même pas les magasins indépendants des grandes chaînes. Vous pourriez être surpris par certains bons « deals » en dehors des sentiers battus.

Bref, magasinons les jeux et surtout, comparons les prix! Toutefois, si nous achetons online, faisons attention à la pacotille, ainsi qu’à la surenchère des hits offerts par des revendeurs malhonnêtes. Si le prix du jeu usagé est plus cher que le prix standard en magasin, méfions-nous, évidemment.

Si je n’ai pas la force mentale d’attendre ou de comparer des prix (compréhensible, c’est tout à fait humain d’avoir TROP hâte), je vais le louer. Car ici au Québec, nous avons le droit de louer! Pas comme en France où ce commerce semble interdit. Pauvres Français! Bon ok, il y a les nouvelles technologies dématérialisées/non partageables de nos chers Microsoft et Sony qui compliquent la chose. If you know what I means. Nous en reparlerons dans la deuxième partie du dossier.

Alors que faire si ce n’est pas louable et que je n’ai pas de budget? Je n’ai qu’à aller jouer chez mes amis. Si, mes bons vieux amis, en chair et en os! S’ils ne veulent vraiment pas m’accueillir et qu’ils me traitent de sale pauvre, ce ne sont pas vraiment mes amis. Notons aussi que dans une gang d’amis, il doit y en avoir au moins un qui achète le jeu, sinon, vous n’aurez aucun ami chez qui aller jouer (mais quelle belle logique!).

Et si je n’ai pas d’amis… Eh. C’est triste, mais je m’éloigne du sujet des finances là.

Finalement, si aucune option ne me convient, il me reste le piratage. Chose que je ne me conseille pas, car pirater c’est mal, m’voyez! 😉

Allez là, mais aussi chez ces obscurs magasins indépendants. Ils sont gentils eux aussi. Même un peu plus desfois.

Scénario #3 : Je suis en en manque de jeux nouveau, je vais chez EB Games, et j’achète ce jeu en spécial (Wow! Économies!) même si son titre ne me dit rien. En jouant au jeu chez moi, je découvre que c’est une Bouse. J’aurais peut-être du…

A- Lire des tests de jeux

B- Ne pas être un acheteur compulsif

C- Essayer le retro gaming

D- Encore louer

Oups! Scénario classique du gamer acheteur compulsif. Bien sûr, ce n’est pas à tous coups que je vais tomber sur un jeu foireux en ayant acheté à l’aveuglette… Mais justement, pourquoi j’achète à l’aveuglette? Par goût du risque? Non, je suis paumée et endettée, je n’ai pas de risque à prendre.  C’est pourquoi faire un pré-magasinage est une simple question de gros bon sens.

Réfléchissons avant de courir chez EB Games.  Une fois, j’étais au magasin (ok, cette fois la, c’était au Zellers), j’ai vu Super Mario Pinball au GBA en spécial. Je l’ai acheté sur un coup de tête. C’est la seule fois où j’ai acheté un jeu sans réfléchir, car Mario Pinball est une sombre m*rde que j’ai revendu moitié prix la semaine d’après. Bref, demandons conseil à nos amis, ou allons consulter des tests de jeux. On le sait tous, le web regorge de tests et reviews de jeux de toutes sortes, rétro comme récents, poches comme excellents, servons-nous en!  Ou bien regardons la seule bonne émission de Musique Plus en 2014 M.Net!

Et de toute façon, même une fois en magasin, il reste toujours l’option de demander conseils aux vendeurs (même si je trust pas les conseils de vendeurs hyper biaisés, mais bon). Ou d’essayer le jeu sur une borne du magasin, pour ceux qui offrent ce service.

Et qui a dit qu’il fallait absolument que j’achète des jeux récents pour combler mon manque de nouveauté?

C’est donc l’occasion d’essayer le retro gaming, si on ne l’a pas encore découvert! (ok, je plug ici ma passion, je ne suis pas très subtile). Bon, le retro gaming est un secteur très vaste. Il couvre quand même environ 6 générations de jeux depuis les années 70. Je ne vais donc pas acheter un Atari 2600 première génération, car ça coute la peau des fesses, et notre but est d’essayer des nouveaux vieux jeux sans se ruiner! Optons plutôt pour du PS2 ou du Game Cube. Oui, ça commence déjà à devenir rétro. Et ce n’est pas encore vraiment « collector », alors ce n’est pas cher en général!

Le meilleur dans tout ça, c’est que ça pullule ces temps-ci dans les ventes de garages, les jeux PS2/Game Cube/Xbox/sixième génération. Les petites madames vident les chambres de leurs ados devenus des adultes ayant quittés le nid sans leurs bons vieux jeux de PS2. Et ce, sans avertir leurs enfants, ce qui explique des jeux à vendre tels des Final Fantasy à 5$ en parfaite condition. Bref!

Parlant de retro gaming, je soulèverais ici la question de l’achat de rééditions de jeux rétro. Si c’est dans ton créneau de collection (avoir toute ces rééditions de telle série de jeux,) d’accord. Mais parfois, je me demande à quel point ce n’est pas de la crosse d’acheter pour 10$ un jeu de N64 virtuel alors que l’original vaut parfois moins cher. Bon, la question est discutable pour moi qui est une retro gamer et qui a l’équipement pour jouer les cartouches d’origines. Pour une jeune famille qui redécouvre les anciens jeux sur la console virtuelle de sa Wii, c’est mieux que rien!

Et, finalement, si les finances sont vraiment trop à plat, continuez de louer. Ou de profiter de vos amis.

Yay! Allons tous nous faire crosser!

Scénario #4 : Ma console ne s’allume plus. Je pense…

A- À une poubelle.

B- À m’improviser électronicien

C- À voir un expert

D- Au 21e siècle et ses défauts

Si ma première pensée est de mettre ma console dans la poubelle, c’est pas fort. Il faut au moins que j’ai le réflexe de chercher la source du problème, sinon, mon budget ne fera pas long feu…

Il y a cependant plusieurs façons d’aborder le problème, dépendamment de la console qui ne s’allume plus.

Si la console déficiente est une vieille affaire robuste (genre une NES), nous POUVONS nous improviser « électronicien ». Combien de vieilles affaires sont allées à la poubelle alors qu’elles étaient encore réparables? =(

Il y a beaucoup de tutoriels sur le web expliquant comment réparer ses vieilles consoles!  En voici un excellent exemple.

Cependant, je ne m’improviserais pas électronicienne dans tous les cas. Premièrement parce qu’il y a des risques réels de bousiller la console si je suis trop malhabile, mais surtout des risques de chocs électriques, duh!

Deuxièmement, il existe encore des réparateurs de vieilles consoles, suffit de chercher ou de passer une annonce. Une fois, le clapet à cartouches de ma Super Nes était coincé. Je l’ai apporté chez un vieux vendeur de jeux usagés au Marché aux puces à St-Eustache, il me l’a décoincé pour à peine 5$. Merci p’tit monsieur!

Et troisièmement… Les consoles récentes ne se réparent pas vraiment. Enfin, oui, mais sortons les bidou, surtout si la garantie est expirée depuis belle lurette. On en arrive au réel problème de la fameuse obsolescence programmée!

C’est ça, le 21e siècle et ses défauts. Les consoles récentes (et l’électronique en général en fait, je vise aussi les joueurs PC) sont beaucoup plus fragiles, avec des pièces minuscules qui demandent des experts réellement très très TRÈS VOIR TROP experts et couteux *tousse* Apple Store *tousse*. Voici d’ailleurs un mini-reportage sur le sujet, pour vous prouver que je n’invente rien.

Bref, si vraiment la console n’est pas réparable et que ça coûte moins cher d’en racheter une neuve… Eh bien, rachetons en une usagée! Car comme on dit, c’est l’acheteur qui décide. Un achat neuf = un vote au constructeur. À la longue, à force d’acheter du usagé (sans en avoir honte!),  les constructeurs vont peut-être comprendre… Et ça va nous couter moins cher à remplacer. Peut-être.

Enfin, voilà…

Je reparlerais du problème de l’obsolescence planifiée dans ma deuxième partie de dossier sur l’environnement. Car c’est évident que ça ne fait pas juste mal à notre portefeuille!

Voici ce qui clos la première partie du dossier. Notez surtout que tous ces trucs, conseils et pistes de réflexions ne concernent pas seulement l’univers du gaming, mais toute notre vie de consommateur en général!

À la revoyure pour la deuxième partie éventuellement, bonnes gens!

Tanooka

money


À propos de cet accros

Tanooka

On me surnomme Tanooka, je suis une Damoiselle, tomboy à ses heures, je suis née rétrogamer et je mourrai rétrogamer. Malgré mon surnom faisant référence au Tanuki des légendes nippones, je suis très loin d'être une otaku! Même si j'ai un fort intérêt envers tout ce qui touche à l'univers geek et que je suis entourée de geek, je ne me considère pas réellement comme tel non plus. Je suis juste... Tanooka la rétrogamer. Notez que j'aime pas mal les vieilles affaires en général, as in, antiquités de toutes époques, sauf du futur, POUAHAHA. Erf... On me surnomme parfois l'historienne, et les musées, j'en mange, et j'y travaille, et j'en étudie, et... Bref là je raconte ma vie. Vous remarquerez donc aussi que quand j'écris, j'écris beaucoup. Ça peut-être long. C'est pourquoi, sporadiquement, je vide mon sac de geekeries en écrivant des articles, qui sont postés sur le site des Accros des jeux. C'est Testeur Alpha qui m'a présenté l'équipe des Accros à l'aube de l'été 2013, et je suis très heureuse d'en faire maintenant partie!


Commentaires

Loading...
  1. Big Ben Big Ben à dit :

    Beau plaidoyer sur les gens qui n’ont pas bcp de sous.

    Moi je me considere a mi-chemin. J’Ai un peu de sous, mais j’aime pas me faire avoir et j’attend souvent le meilleur deal possible avant d’acheter.

    Je suis en retard de 2-3 ans sur certains jeux a cause de ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut ↑ Adrodem Antythese Arcade Retro Big Ben Caara Cédrick Cristal JUG Kayninc Marie-Lune Mathieu Mercier Shadowqc Tashiro Testeur Alpha À redécouvrir...
screen-shot-2015-02-26-at-1-08-45-pm